Née en France, en 1943, dans cette lumineuse province de Bretagne, tant chérie des peintres, Anne-Marie GAUME remporte, dés l'âge de 15 ans, le premier prix de peinture du Pas-de-Calais. Elle s'intéresse ensuite à la peinture à l'huile, ainsi qu'à la peinture sur bois, décorant portes, chaises, consoles... Sa créativité la conduit au travail de la "maille" et à la création de modéles de tricot.

A partir de 1993, elle découvre l'aquarelle et sa magie avec Jean DELHON au château de Boissise le Roi (Seine-et-Marne). Amoureuse des couleurs intenses, elle y associe l'encre de chine, le pastel et le collage de papiers asiatiques. Utilisant maintenant l'acrylique, elle poétise ainsi dans ses tableaux, signés "Ny", tout un univers d'abstractions paysagères : "Terre de Legende", "Parfum du Soir", "Rochers"...

Analyse et commentaires de Claude ZILBERBERG (Docteur d'Etat, co-responsable du Séminaire intersémiotique de Paris) à propos des oeuvres d'Anne-Marie GAUME :

« Les peintures de A.M. GAUME, plutôt ascensionnelles, manifestent l' enlevé, ce qui est une position moyenne, heureuse, toute de légèreté. Toutefois, la configuration la plus fréquente oppose deux régions aux tempos inégaux : une région où prévaut la lenteur, où règne l' étendu, l' étalé, qui correspondrait à l' a-plat dans la terminologie traditionnelle, et une région agitée, souvent confuse, où domine le pressé. Ici le ton est toujours en devenir et suit un trajet, une déclinaison de degrés qui conduit du bleu profond à un vert clair proche de l'extinction, ou bien de l'ocre au rouge en passant par l'orangé vif. Il semble d'ailleurs que le traitement de la couleur soit autant calorique que proprement chromatique et compose l'ardeur de la rougeur avec la fraîcheur de la bleuité. Nous dirons que le figuratif dans certaines toiles de A.M. GAUME n'est jamais très loin : un figuratif naturaliste, latent, et qu'il suffirait de quelques touches judicieuses pour qu'il soit changé en paysages et en bouquets. De là sans doute l'impression dominante en présence de ces toiles d'assister à une apparition, de guetter une imminence, de surprendre une émergence.  Les peintres sont aussi à l'écoute du temps. »